floriane

Et puis un jour, elle s’en est allée

Publié le Mis à jour le

Bonjour à tous, j’ai récupéré mon PC et peux à nouveau écrire en mode « informatique ». Un texte sur un thème donné par Yolie il y a deux semaines. Mais surtout un hommage à Floriane partie aujourd’hui, bien trop tôt… 

 

Rencontrée sur les rythmes des musiques africaines, nous partagions cette passion de la danse, de la communication par la Terre sur laquelle nos pieds la martelaient de notre énergie. Un sourire jusqu’aux oreilles qui était capable de redonner le notre lorsque nous étions las de nos journées de travail. Ce sourire qui irradiait bien au-delà de la salle de danse, comme un écho sur nos âmes, comme un rafraîchissement dans nos cœurs brûlants.

Je me souviens de ce moment de partage sous la pluie, une déambulation, vanneries à la main et nos corps qui s’envolaient sur le son de la sono tractée. 30 degrés, puis la pluie battante pour nous laver de notre sueur qui accentuait à chaque pas notre euphorie. Au fil de la route les regards des spectateurs ébahis, n’en revenaient pas que nous avions pu donner autant, les pieds dans l’eau. Tant de moments passés, tant de joie gorgée de sourires.

Puis la maladie, malgré la douleur et la fatigue tu gardais tant bien que mal ce sourire si magique à nos yeux, à croire que finalement c’est toi qui nous réconfortais. Tu t’es battue comme une lionne défendant ses petits avec le renfort des tes amis. Mais aujourd’hui tu t’en es allée retrouver le monde des anges, fini la douleur, fini la peine. La seule certitude c’est que où que tu sois maintenant, quoique tu fasses, on pense à toi…

anges-du-Ciel.jpg